Skip directly to content

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2011

Le jeudi 24 mars 2011 à 17h 52 mn, s’est tenue à l’hôtel d’Arrondissement de Hann/Bel-Air sis au Km 6,5 boulevard du Centenaire de Commune de Dakar, la session ordinaire du Conseil Municipal, sous la présidence de Monsieur le Maire Babacar MBENGUE, assisté du Secrétaire Municipal et en présence de l’adjoint du Sous-préfet du Grand Dakar Monsieur DIEDHIOU, à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant :

  1. Informations

  2. Autorisation Spéciale

  3. Questions diverses.

Après les prières d’usage, et l’appel nominatif des conseillers, le Maire, constatant que le quorum est atteint, déclare l’ouverture des travaux.

Abordant le premier point de l’ordre du jour, le Maire informe les conseillers sur les faits suivants :

  • la nomination de Monsieur Ibrahima Baîlo Ba comme nouveau Sous-préfet de l’arrondissement du Grand-Dakar en remplacement de Monsieur Papa Samba MBODJI.

  • l’arrêt de certains travaux en cours dans la commune d’arrondissement (extension de l’hôtel d’arrondissement, réfection des centres d’état civil, réfection de l’école Doudou MBATHE).

Il explique que cet arrêt est dû au non paiement de certains décomptes aux entreprises concernées du fait de la non mise en place du budget de la Ville.

Il ajoute que ces chantiers vont redémarrer bientôt.

  • Il doit recevoir Monsieur KEBE responsable de l’entreprise « Kébé Khéweul » qui a gagné le marché de construction du stade municipal afin d’échanger avec lui sur les modalités de démarrage des travaux.

  • le démarrage de la construction de six nouvelles salles de classes à l’école Hann Montagne 6 

  • le démarrage prochain

  • des travaux d’évacuation des eaux de pluie au niveau du terrain de Montagne 6.

  • du projet « Casa España »

  • le projet d’aménagement du lac en rapport avec le projet « PASDUNE ».

  • la visite à Dakar, du 15 au 19 mars 2011 des responsables des sociétés AMBIENTE et MATRAIA d’Italie , Messieurs Luigi BIANCHI et Ass AW suite à la mission, en Italie, d’une délégation des conseillers municipaux Alioune MBAYE, Abase SAMB et Juliette LOPEZ.

  • 50 poubelles offertes à la commune par Total Sénégal et destinées aux écoles élémentaires.

  • le nouveau bottin des quartiers avec le découpage des maristes en plusieurs quartiers et le rajout de certains quartiers qui n’y figuraient pas.

Abordant le deuxième point de l’ordre du jour, le Maire rappelle que lors de la session du 17 janvier 2011, du conseil municipal, autorisation lui avait été donnée par ledit conseil de signer avec le PNDL la convention n° 16 DK 137-10 ayant pour objet le financement du projet de réhabilitation de l’école Montagne VI (21 000 000 F) et de réfection de l’école Doudou MBATHIE (9 000 000 F), soit un montant global de trente millions (30 000 000) de francs CFA.

 

Il ajoute que les articles 4 et 5 de la précitée convention définissent respectivement les contributions du PNDL et de la commune d’arrondissement au financement susvisé comme suit :

 

  • Contribution de la Collectivité locale dont la mobilisation est un préalable pour le versement de la contrepartie du PNDL : 10% du montant global, soit

3 000 000 F.CFA

  • Contribution du PNDL : 90% du montant global, soit 27 000 000 F.CFA

 

Par ailleurs, précise-t-il, une des obligations de la Commune d’arrondissement, définie à l’article 6 de la convention, est d’inscrire les montants de ladite convention de financement dans son budget, ce qui entrainerait des modifications dudit budget comme le stipule l’article 349  du Code des Collectivités Locales (CCL) qui dispose : «… des modifications peuvent êtreapportées au budget de la collectivité locale par son conseil, jusqu’au terme de l’exercice auquel elles s’appliquent… ».

 

Ces modifications, poursuit-il, consistant à inscrire une recette apparue en cours d’exécution budgétaire et à prévoir, pour un égal montant, la dépense correspondante, doivent faire, suivant les dispositions de l’article 4 du décret 66-510 du 04 juillet 1966 portant régime financier des collectivités locales, l’objet d’une autorisation spéciale votée, conformément à l’article 344 du CCL, au même titre que le budget, par le Conseil Municipal.

 

A la suite de cette présentation il ouvre les débats.

Aucun conseiller ne s’étant inscrit sur la liste ouverte, le Maire met aux voix

le projet d’autorisation spéciale.

Ont voté :

  • POUR : Tous les conseillers présents

  • CONTRE : zéro

  • ABSTENTION : zéro

 

 

Le Maire déclare alors adopté, à l’unanimité des conseillers présents, le projet d’autorisation spéciale.

 

Abordant le troisième point de l’ordre du jour, le Maire ouvre une liste sur laquelle se sont inscrits certains conseillers

  • Prenant la parole, Monsieur Alioune FALL a interpelé le Maire sur les questions suivantes :

- Le Projet espagnol : Il voudrait connaitre le coût du projet, l’espace qu’il occupe et le degré d’implication de la commune dans son fonctionnement .

- PAQPUD : Il y a un refoulement à tableau ferraille qui dure depuis un mois. Il dit avoir informé le Secrétaire Municipal qui a saisi l’ONAS qui avait promis d’intervenir mais en vain. Il sollicite l’appui de la Mairie pour trouver une solution à ce problème.

  • Le conseiller Djidjiack FAYE, quant à lui, demande l’état d’évolution de la première phase du projet que le PNDL avait financé pour un montant de quarante millions.

Il pense aussi qu’il ya un déficit de communication entre la commune et les populations et souhaite que des voies et moyens soient trouvés pour vulgariser les nombreuses réalisations de l’équipe municipale.

  • Monsieur Badara SAGNA  pose le problème du ramassage des ordures ménagères et de l’évacuation des eaux usées à Guinaw rail. Il propose que des gravats soient mis à certains endroits pour faciliter l’accès aux camions de ramassage des ordures. Il propose aussi la construction d’un nouveau puisard, celui existant étant indisponible du fait des aménagements de la société Oil Libya

Il demande à la Mairie de veiller au bon fonctionnement de l’USHBA, car selon lui, les instances de direction ne se réunissent pas, ce qui pourrait conduire cette équipe à connaitre le même sort que l’ASEC Yarakh. Il ajoute que la Mairie doit veiller à une bonne utilisation des ressources qu’elle a mises à sa disposition.

Pour terminer, il suggère au Maire de prendre les dispositions utiles afin que les populations soient informées à temps des audiences foraines.

  • Le conseiller Moustapha MBODJI dit constater qu’au niveau de l’école Bara GUEYE il existe des travaux à compléter à savoir l’installation de la porte du coté de la baie et la réhabilitation des armoires des bureaux des directeurs

Il demande aussi un meilleur suivi du projet de restructuration du village de Hann.

  • Le conseiller Alioune DIA demande si les travaux de l’école Bara GUEYE ont été réceptionnés et à quelle date.

Il sollicite aussi l’appui de la commune pour trouver une solution au problème des enfants qui n’ont pas de pièce d’état civil.

 

A la suite de ces interpellations, le Maire apporte les précisions et éclairages suivants :

  • « Casa España » est un projet de la ville de Dakar. La commune de Hann/Bel-air en est bénéficiaire mais elle ne pilote pas directement le projet. Il ajoute que le coût total du projet est de 800 000 euros et qu’il s’agit d’un centre socio-éducatif qui va accueillir des enfants du CI au CM2 qui seront en demi-pension avec des fournitures gratuites et un suivi médical sans compter la pratique du basketball.

Il précise que la superficie du terrain devant accueillir le projet est de 4000 m².

  • Pour le PNDL, il précise que l’identification des bénéficiaires avait été effectuée par l’ancienne équipe municipale. Il ajoute que la nouvelle équipe s’est occupée du versement de la contrepartie fixée dans la convention et des opérations budgétaires restantes.

  • Pour les supposés problèmes de communication, il pense que beaucoup de conseillers ne suivent pas les dossiers examinés lors des séances du conseil municipal car toutes les informations sont données lors desdites séances. C’est pourquoi, pense-t-il, le problème de communication ne doit pas se poser au niveau des conseillers.

Cependant pour vulgariser les informations au niveau des populations, un bulletin d’informations sera édité.

  • Pour Guinaw rail, le Maire informe que des opérations coup poing, qui ont mobilisé neufbennes tasseuses, ont été menées le week-end dernier.

Concernant le puisard, il assure que Oil Lybia sera saisie.

  • Pour l’USHB, il affirme que ses dirigeants lui ont transmis un rapport financier. Il dit aussi avoir été informé que les dirigeants de cette équipe ont eu à convoquer deux réunions du Comité Directeur sans avoir le quorum.

  • Concernant les travaux restants à l’école Bara GUEYE, il dit qu’ils seront finalisés sous peu.

  • Pour le PAQPUD, le problème, pense-t-il, est que ce sont les populations qui ont fait des branchements clandestins et que cela a créé des obstructions au niveau du réseau dans certaines zones. Aussi, ajoute-t-il, la station qui a été livrée ne fonctionne pas correctement et des moyens financiers supplémentaires devraient être mobilisés pour trouver des solutions au problème.

  • S’agissant des audiences foraines, il pense qu’elles sont mal organisées par les services concernés qui seuls en fixent la date sans concertation avec les communes d’arrondissements. Néanmoins, il promet de saisir le tribunal pour voir les voies et moyens de trouver un acte de naissance aux nombreuses personnes qui le sollicitent.

  • Concernant la restructuration du village de Hann, il rappelle les différents actes qu’il a eu à poser depuis son installation et dit son espoir de voir le projet aboutir d’ici quelques années.

 

La séance a été levée à 18 h 46

La Mairie: