Skip directly to content

Présentation de la commune

La troisième phase de la décentralisation  enclenchée en  1996 au Sénégal a consacré l’érection des Régions en Collectivités Locales , l’institution du contrôle de légalité à la place du contrôle de tutelle mais aussi  la création (décret 96-1117 du 27 décembre 1996) ,dans les villes de la région de Dakar, de communes d’arrondissement dont celle de Hann/Bel-Air.

Aussi, afin de permettre aux responsables locaux d’intervenir dans des matières touchant directement le vécu quotidien des populations, donc de s’impliquer de manière significative dans la recherche du développement local, d’importantes compétences ont été transférées aux collectivités locales (loi 96-07 du 22 Mars 1996).  Il s’agit des domaines suivants :

domaines 
 environnement et gestion des ressources naturelles 
 santé, population et action sociale 
 jeunesse, sports et loisirs 
 culture 
 éducation 
 planification 
 aménagement du territoire 
 urbanisme et habitat.

La commune d’arrondissement de Hann/Bel-Air est comprise entre  l’autoroute à l’Ouest et l’Océan Atlantique à l’Est (Baie de Hann). Elle s’étire du Nord au Sud en deux bandes rectilignes et parallèles au Boulevard du Centenaire de la Commune de Dakar (ex Route de Rufisque) et à l’autoroute. Ses limites sont les suivantes :

-      Au nord, de la Route Nationale n°1 entre le rond point de la Patte d’oie et l’intersection avec la route de Cambérène dans sa traversée de Dalifort

-      Au sud, de l’avenue El-hadji Malick SY / croisement Autoroute, le passage Cyrnos jusqu’au port de pêche.

-      A l’est, le littoral de la baie de Hann, de la limite nord du département de Dakar jusqu’au Môle 10

-      A l’ouest, tout au long de l’autoroute en partant du croisement Camberène jusqu’à l’avenue El-hadji Malick SY

Sa superficie (11,5 km²), sa configuration spatiale et  son potentiel économique font de Hann/ Bel-Air l’une des plus importantes collectivités locales de base de la capitale Sénégalaise.

Elle a une population estimée à 90 000 habitants dont  40 000 vivent dans le Village traditionnel de Hann et le reste dans les cités modernes : Hann Maristes, Belle vue, Marinas etc.

Les principales activités économiques de la population portent sur la pêche, le commerce, l’artisanat (village traditionnel) et le secteur des services (secteur tertiaire dans les cités modernes).

La Commune, à l’instar des autres collectivités locales, est dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Son  budget pour la gestion 2011 s’élève à six cent cinquante-sept millions cent trois mille trois cent cinquante et un (657 103 351) F.CFA.

Les Conseillers, au nombre de 56 élus, sont   élus au suffrage universel pour un mandat de cinq (05) ans.

Depuis les élections municipales du 22 mars 2009, le Maire de la Commune de Hann/Bel-Air est Monsieur Babacar MBENGUE, expert consultant. Il est également conseiller municipal à la Ville de Dakar où il est aussi Président de la Commission Coopération Décentralisée et des Relations Extérieures. A ce titre, il représente le Maire de Dakar dans les rencontres internationales et sous régionales.

Afin de répondre au mieux aux différentes préoccupations des populations locales, le Conseil Municipal s’est doté de commissions spécialisées dans les domaines suivants :

1        -Commission des finances et des affaires économiques ;

2        - Commission de l’environnement et du cadre de vie ;

3        - Commission de la jeunesse et des sports ;

4        - Commission de la santé et de l’action sociale ;

5        - Commission de la pêche et de l’économie maritime ;

6        - Commission des impôts et domaines ;

7        - Commission de l’emploi de la formation professionnelle et des    nouvelles techniques de l’information et de la communication ;

8        - Commission des affaires éducatives et culturelles ;

9        -Commission des marchés et halles, du développement industriel,   de la promotion des petites et moyennes entreprises ;

10    - Commission du commerce et de l’artisanat ;

11    - Commission de la coopération décentralisée ;

12    - Commission des affaires juridiques et administratives et de la sécurité urbaine ;

13    - Commission chargée des relations avec les délégués de quartier, les notabilités coutumières et religieuses

14     - Commission alphabétisation et langue nationale ;

15    -Commission des affaires sociales et du développement communautaire ;

16    - Commission du tourisme et des loisirs ;

17    - Commission des études générales et de la planification.

En appui à ces commissions, le Maire dispose un staff et d’une administration qui lui permettent de réagir à temps réel.

La Mairiepage: