Skip directly to content

PROCÈS VERBAL DE LA SESSION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 08 JUILLET 2013

Le Lundi 08 juillet 2013, à 18h58mn, s’est tenue à l’Hôtel de la Mairie d’Arrondissement, sis au km 6,5 du Boulevard du Centenaire de la Commune de Dakar, la session du Conseil Municipal de la Commune de Hann/Bel-Air, sous la présidence deMonsieur le Maire Babacar MBENGUE, assisté du Secrétaire Municipal Monsieur Issa GUEYE et en présence de l’Adjoint au Sous-préfet du Grand-Dakar, Monsieur Ousmane DIEDHIOU, à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant :

 

  1. Informations

  2. Projet de délibération portant autorisation spéciale au titre de la gestion 2013

  3. Projet de délibération portant autorisation de signer une convention de financement avec le Programme National de Développement Local(PNDL)

  4. Projet de délibération portant virement de crédits pour la gestion 2013

  5. Projet de délibération portant rectification de l’intitulé d’un chapitre budgétaire

  6. Questions diverses

     

 

Etaient présents : voir liste de présences

 

Après les prières d’usage demandées par le Maire et l’appel nominatif des Conseillers, le Maire constatant que le quorum est atteint, déclare l’ouverture de la session. Il sollicite un amendement de l’ordre du jour accepté tel que indiqué ci-dessus.

La séance démarre à 18h58mn avec une série d’informations délivrées par le Maire dont le transfert de crédits de 15 millions de francs CFA, initialement prévus à la réfection du stade, vers d’autres travaux relatifs à l’aménagement de parcs, jardins et squares pour un montant de 05 millions et des équipements sportifs pour 10 millions et les 20 millions du Programme National de Développement Local(PNDL) seront consacrés à la remise en l’état du stade.

Poursuivant son intervention, le Maire exprime la satisfaction du Conseil Municipal à la suite de la visite de la délégation de l’institution qui a accompagné les jeunes footballeurs de Hann/Bel-Air au tournoi de la Ville jumelle de Fos-sur-Mer. Cette troisième participation fut un réel succès tant au plan de l’accueil que des compétitions. Notre équipe a été classée 6èmedu tournoi. L’autre fait marquant est le voyage de découverte des meilleurs élèves de l’école Casa España en Espagne.

Sur l’approche de l’hivernage, le Maire insiste sur les dispositions à prendre, notamment la réactivation de la brigade d’intervention. Une innovation de taille sera introduite cette année avec la mise en place d’un système d’évacuation des eaux pluviales vers la mer. L’électrification est une réelle préoccupation à l’heure actuelle, dit-il ; mais les travaux vont bientôt commencer. Il est à noter, toutefois que la défectuosité du réseau est surtout due aux délestages récurrents. Sur la voierie, par le biais de la Ville de Dakar, un financement est attendu de la Banque Ouest Africaine de Développement(BOAD).

Concernant le pavage, le comité de la Ville de Dakar effectuera une visite dans la zone pour cibler les endroits à couvrir.et même la partie concernée par la restructuration. Dans les informations toujours, Le Maire signale la construction de deux salles de classe au Collège d’Enseignement Moyen(CEM) de Hann grâce à l’appui du Conseil Régional de l’Île de France, en partenariat avec le Conseil Régional de Dakar. La réalisation de dix autres classes est prévue à la rentrée prochaine sur un financement de l’Agence Française de Développement(AFD).

Le Maire fait état d’un petit réaménagement survenu dans le bureau de la Commission sociale conformément au code des Collectivités locales avec l’introduction de du poste de vice-président. Sur Le projet de dépollution de la Baie de Hann, la déclaration de l’Ambassadeur de France parlant de suspension est une maladresse regrettable et qu’il n’en est rien du tout d’après les informations recueillies auprès des autorités de l’Union Européenne(UE).

A la question posée par le Maire sur la suite de la séance, à savoir faut-il suspendre les travaux pour permettre aux commissions d’examiner les dossiers inscrits à l’ordre du jour ou de passer directement aux délibérations ? La discussion ouverte sur cette épineuse question a fait l’objet d’avis partagés pour aboutir enfin à un consensus acceptable qui préconise la tenue des délibérations du fait des urgences et de l’approche du Ramadan. Néanmoins, la plupart des Conseillers souhaitent que les débats soient portés une prochaine fois dans les commissions avant de faire l’objet de délibérations. Le Maire, auteur de la proposition de délibérations directes suggère la convocation des commissions pour permettre aux conseillers qui le souhaitent de prendre connaissance des actes. Ce que le Maire Abasse SAMB trouve inutile et inopérante ; les Conseillers qui voudront s’imprégner des dossiers pourront s’approcher du Secrétaire Municipal.

Le passage au vote donne ce qui suit :

 

  1. Projet de délibération portant autorisation spéciale au titre de la gestion 2013 :

 

POUR : TOUS

 

CONTRE : ZERO

ABSTENTION : ZERO

 

Le projet est adopté à l’unanimité.

 

  1. Projet de délibération portant autorisation de signer une convention de financement avec le Programme National de Développement Local(PNDL)

 

POUR : TOUS

 

CONTRE : ZERO

ABSTENTION : ZERO


Le projet a été adopté à l’unanimité.

 

 

  1. Projet de délibération portant virement de crédits pour la gestion 2013

 

POUR : TOUS

CONTRE : ZERO

ABSTENTION : ZERO

 

Le projet a été adopté à l’unanimité.

  1. Projet de délibération portant rectification de l’intitulé d’un chapitre budgétaire

 

 

POUR : TOUS

CONTRE : ZERO

ABSTENTION : ZERO

 

Le projet a été adopté à l’unanimité.

Les questions diverses se résument à des contributions, des questions au Maire et les réponses apportées par ce dernier. Prenant la parole le premier, le Conseiller Matar DIAOrappelle l’importance des projets de réfection du stade, surtout l’engazonnement tel que prévu par le plan de la Ville de Dakar et qui concerne 06 stades de Communes d’Arrondissement, l’aménagement du lac, le pavage pour lequel la Commune doit prendre en charge la formation et le recrutement des jeunes préposés à la tâche. Sur l’affaire de la Baie de Hann, Monsieur DIAO estime que le Maire doit initier des démarches auprès de ses collègues Maires concernés par le projet de dépollution pour lever les équivoques qui pourraient entraver son exécution.

Le Conseiller Badara SAGNA attire l’attention sur la nécessité d’éclairer et de climatiser la salle de délibérations. Pour le Conseiller Djibril KÂ, il faut poursuivre les travaux entamés à l’entrée de Hann/Maristes et penser à l’acquisition d’un groupe électrogène. Entre autres préoccupations, le Conseiller Mbaye FAYE relève la défectuosité de l’éclairage à plusieurs endroits de Hann/Pêcheurs et le problème des eaux stagnantes.

Revenant sur le séjour de Fos-sur Mer, le Maire Abasse SAMB fait un témoignage exhaustif de l’excellent séjour en évoquant la disponibilité des autorités fosséennes, particulièrement du Maire René RAIMONDI qui s’est chargé de nous transporter un peu partout. Notre délégation, dit-il a eu un traitement spécial puisque étant mise dans des conditions idéales d’hébergement. Les Sénégalais, notamment hannois émigrés jouissent d’une bonne réputation à Fos-sur-Mer, ce qui fait notre fierté. Pour tout dire, notre séjour fut une réussite à tous points de vue. Il faut seulement se pencher sur le renforcement des moyens de participation de nos jeunes footballeurs qui nous valent beaucoup de satisfaction, surtout les accompagner sur le plan des équipements.

Fustigeant l’intervention du Conseiller Pape SOW qui sollicitait l’examen des points à l’ordre du jour en commission, le Conseiller Bassirou NDIAYE demande au Maire de diriger fermement les travaux de session en évitant de faire la part belle aux absentéistes dans leur prise de parole. Il demande les raisons du recul du séminaire et s’interroge sur l’utilité des sabots si la Gendarmerie ne s’en serve pas à bon escient. Sur les projets initiés ou en cours dans notre territoire communal, il est bon de les connaître et mieux de les maîtriser, conclut-il tout en souhaitant une répartition plus judicieuse et équitable des quinze millions soustraits au crédit affecté à la réfection du stade et en dénonçant vigoureusement les comportements malsains qui règnent dans l’entourage des usines de pêche.

Le Conseiller Moustapha DIAW appelle à une synergie des forces des Conseillers pour porter et défendre les projets de la Commune dans les instances supérieures. Pour lui, le projet de pavage doit avoir fini de cibler les zones bénéficiaires dans notre Commune et l’extension des feux de circulation garde son importance. Se félicitant de la participation de la délégation de la Commune de Hann/Bel-Air au tournoi de Fos-sur-Mer, Monsieur DIAW est d’avis qu’il faut améliorer les conditions de participation de nos enfants. Poursuivant son intervention, il suggère une enquête démographique pour avoir une estimation de la population locale, de disposer ainsi des statistiques pour faire des projections réalistes à l’avenir sur les besoins des habitants.

Sur la Baie de Hann, Monsieur DIAW souligne les inquiétudes qui pourraient survenir avec le départ de l’Ambassadeur de France, les lenteurs que cela pourrait engendrer avec son successeur. Il soutient la proposition d’entreprendre des démarches auprès de ses pairs pour aplanir toute éventuelle divergence sur le projet de dépollution. Pour terminer, il demande au Maire de solliciter auprès des partenaires l’élargissement de la Route de Rufisque et met l’accent sur l’urgence qu’il y a à démarrer les travaux de pavage et d’éclairage public.

Le Conseiller Ibrahima NIANG félicite le Maire pour les projets de Hann, la délégation qui s’est rendue à Fos-sur-Mer. Monsieur NIANG demande des éclaircissements sur la pose de piquets devant l’école élémentaire publique Doudou Mbathie. Sur le pavage, il dit avoir constaté qu’à part la Commune des Parcelles Assainies, toutes les autres Communes qui bénéficient de l’opération sont présentement gérées par des socialistes. Il reviendra sur la formation et le recrutement des jeunes dans le cadre du projet de pavage et le baptême de la salle de délibération du nom de l’ancien Maire feu Amadou DIA. Un agent ne travaillant pas à la Mairie dit percevoir indûment un salaire.

Le Conseiller Cheikh FAYE marque son désaccord sur la destination des 10 millions à l’aménagement des places publiques au risque de les transformer en dépotoirs d’ordures et de déversoirs d’eaux usées. Le Conseiller Ousseynou FALL attire l’attention sur l’amoncellement de gravats et de sable sur la voie publique à l’approche de l’hivernage, ce qui risque de causer des désagréments pour les usagers allant même jusqu’à l’obstruction des passages. Pour l’école Casa España, Monsieur FALL estime que les droits d’inscription sont trop élevés pour une institution censée accueillir des enfants de familles démunies. Tirant le bilan du présent mandat il juge que le Maire et l’équipe Municipale ont bien travaillé, des réalisations sont visibles.

La Conseillère Kiné FALL revient sur plusieurs doléances exprimées à maintes occasions comme le projet du marché de Hann 3, toujours non réalisé, l’insécurité, l’absence d’éclairage et les menaces d’inondations, toutes choses qui font que les populations s’investissent elles-mêmes pour parer à toute surprise désagréable. Par ailleurs, la question des camions frigorifiques est un véritable casse tête pour nous les habitants de Hann/Pêcheurs. Nous éprouvons du mal et de la peine pour accèder à nos domiciles.

Le Conseiller Alioune FALL apprécie le rapport du Maire Abass SAMB sur la participation au tournoi de Fos sur Mer. Il souligne l’absence de locaux dans le comité de pilotage du projet de dépollution de la Baie de Hann que les relations intercommunales pourraient faire avancer. Monsieur FALL soulève les questions liées au pavage, pensant que la banlieue dakaroise devrait être prioritaire, à l’inscription à Casa España qu’il trouve exorbitante, à l’éclairage en demandant à nos représentants à la Ville de Dakar d’être plus regardants sur nos dossiers. La Commune de Hann/Bel-Air doit être rétablie dans ses droits en raison de sa contribution importante au budget de la Ville de Dakar et pour terminer Monsieur FALL se félicite du travail remarquable fait par le Maire à travers des réalisations visibles.

Apportant les réponses aux questions, le Maire s’est voulu précis et concis. L’école Casa España est un projet social où il est impensable de demander 25.000 francs pour l’inscription, l’affaire est portée à l’attention de l’Inspection Départementale de l’Education qui s’en charge. Le marché de Hann 3 sera réalisé après déguerpissement des occupants irréguliers. Pour le curage des canaux d’évacuation des eaux, nous allons saisir l’ONAS. La Direction de l’Action sociale se donne toute prérogative de faire des actions dans les Communes où une certaine précarité est notée après enquête, c’est le cas de la distribution de matelas dont on fait allusion ici. La Route de Rufisque est un domaine classé, patrimoine de l’Etat, le seul habilité et disposé à y effectuer des travaux nécessitant de gros moyens.

Toutefois, dit le Maire, les travaux d’éclairage au niveau de notre Commune connaîtront bientôt un début selon les assurances données par la Ville de Dakar qui en a la charge. Il y a lieu de déplorer la surcharge des camions, une des causes de la dégradation du système d’éclairage. L’encombrement au niveau du quai de pêche est récurrent ; malgré une synergie des actions conduites par la Mairie, le Service de pêche et la Gendarmerie, seules des solutions provisoires sont trouvées. Face à ce problème, le Maire demande aux Conseillers Mbaye FAYE et Ousseynou FALL de s’atteler à la tâche de sensibilisation à l’endroit des frigoristes.

Pour le recul du séminaire, le Maire avance la raison de manque d’argent. Sur l’aménagement du lac, les incompréhensions ont été levées, il n’est pas dans les compétences du Ministère du tourisme de traiter ce projet. La salle de délibération sera baptisée une fois que les travaux d’électricité entamés par la Sénélec seront terminés. Nous ne pouvons pas acquérir pour l’instant un groupe électrogène qui ne figure pas dans les priorités. Nous jouons bien notre rôle à la Ville de Dakar où notre présence et notre engagement nous ont permis de décrocher d’importants projets tels que : Casa España, le Centre de santé modulaire, la voirie etc. Pour les piquets à l’école Doudou Mbathie, que tout le monde soit rassuré, ils seront posés dès la rentrée prochaine. Le Maire confirme que le soit disant agent ne travaillant pas à la Mairie et percevant un salaire est bien un agent en service.

Avant de lever la séance, le Maire informe le Conseil, sur initiative du Conseiller Bassirou NDIAYE, il est l’invité d’une émission sur l’environnement, initiée par la Télé Futurs Médias(TFM), à Yarakh, le Mardi 09 juillet 2013 à dix heures.

 

La séance s’est terminée à 21h 15mn.

 

Hann/Bel-Air, le 08 juillet 2013

 

 

Le Président de séance                                              Le Rapporteur

 

Babacar MBENGUE                                              Elhadji Abdoulaye LÔ

La Mairie: